Les marchands de poésies

Les marchands de poésies Agrandir l'image

Œuvre livrée avec passe-partout

MP_2463

Description détaillée

  • Vous devez être connecté pour ajouter ce produit à vos favoris. Connexion
  • Retirer de mes favoris
  • Ajouter à mes favoris

En Stock

Vendu et expédié par Carré D'Artistes

- +

-0%

220,00 €

Partager

En savoir plus

Artiste de l'œuvre : Mateo
Dimension de l'œuvre : 25 x 25 cm

Mathieu Bories a toujours été fasciné par le fait de pouvoir retranscrire une émotion ou une pensée en image. Pour lui, les activités créatives sont essentielles au développement personnel. À 18 ans, il s’oriente donc vers un parcours universitaire artistique : il passera d’abord une maîtrise d’arts appliqués à l’Université de Toulouse Le Mirail avant de partir pour Montréal où il se spécialisera en design graphique. L’art s’impose alors clairement comme le fil conducteur de sa vie. Grâce à lui, il apprend à observer et porte un regard nouveau sur les choses qui l’entourent. Le souvenir, l’enfance, la répétition, la trace, lui apparaissent comme autant de thèmes fondamentaux à explorer. L’artiste vogue désormais " de surprises en aventures " au grès de ses projets artistiques. En 2012, il découvre ainsi l’Amérique du Sud. L’effervescence de la vie et les couleurs des pays qu’il traverse marquent à jamais sa démarche artistique. Mathieu Bories y devient Mateo. D’abord adepte du pochoir mural en noir et blanc, son choix de peinture en bombe ou acrylique se diversifie peu à peu. L’Amérique latine lui révèle l’importance de la couleur : les œuvres prennent vie et l’impact sur le spectateur s’en trouve décuplé. Dans la ville, l’inspiration de Mateo habille les murs de motifs ethniques et de portraits vifs et contrastés. En atelier, l’artiste varie les matières et les textures. Le voyage y est toujours mis à l’honneur car il ouvre les portes de thèmes qui lui sont chers : la connaissance de soi et du monde qui nous entoure. Ses créations s’entremêlent donc comme pour former un carnet de voyage, journal de ses sensations et fruit de ses expériences. Il aime lier le mot à l’image et intégrer à ses œuvres ses citations et photographies favorites. Mateo improvise et pratique l’art du collage avec dextérité. Aux éléments picturaux viennent se superposer les objets qu’il glane dans les rues. Il leur apporte une seconde vie, appliquant volontiers le précepte du célèbre cinéaste Jean Luc Godard : ce qui importe " ce n'est pas d'où tu prends les choses - c'est où tu veux les amener ". Il favorise naturellement des supports issus de la récupération car selon lui les impuretés d’une planche de bois ou d’une plaque de métal animent l’œuvre. Mateo mélange savamment street art, surréalisme et collages pour nous livrer une vision du monde colorée et rendre hommage à la richesse esthétique et émotionnelle des différentes cultures et visages qu’il croise. Par nécessité d’expression autant que par passion, il se consacre aujourd’hui entièrement à sa carrière artistique. Ce jeune talent, admirateur de grands noms du street art tels que Banksy, Seth ou C215, ne tardera pas à laisser à son tour sa trace, aussi loin que sa curiosité le portera.

Donnez votre avis

Les marchands de poésies

Les marchands de poésies

Œuvre livrée avec passe-partout