Le chant de la sirène

Le chant de la sirène Agrandir l'image

Œuvre montée sur châssis

MP_3074

Description détaillée

  • Vous devez être connecté pour ajouter ce produit à vos favoris. Connexion
  • Retirer de mes favoris
  • Ajouter à mes favoris

En Stock

Vendu et expédié par Carré D'Artistes

- +

-0%

1 450,00 €

Partager

En savoir plus

Artiste de l'œuvre : Albena
Dimension de l'œuvre : 80 x 80 cm

Albena naît et grandit sous un régime totalitaire, dans les Balkans, en Bulgarie. Dans ce contexte, les artistes fascinent car c’est une des rares activités qui permet l’évasion de l’esprit. Vivant dans le centre de la capitale (Sofia), elle a la chance de baigner dans une atmosphère culturelle. Elle s’implique dès son plus jeune âge dans diverses activités artistiques : écriture de poèmes, théâtre de pantomime, danse folklorique, dessin. Après ses études d’architecture à l’Université, Albena travaille quelques années pour une société d’aménagement de bureaux. Vers trente ans, elle quitte tout pour suivre son époux (français d’origine africaine) et elle s’installe à Rouen. A l’époque, elle ne parle pas la langue et décide de s’exprimer à travers l’art. Elle assouvit alors son plus grand rêve d’enfance : devenir artiste peintre. Albena travaille à la peinture à l’huile et aux glacis à l’ancienne lorsqu’elle peint sur toile ou bois et à l’encre de Chine sur le papier. Elle développe aussi une nouvelle technique mixte sur toile où elle réalise le fond à l’acrylique et utilise des pastels gras et de la peinture à l’huile monocouche. Ce processus permet une peinture dynamique qui fait varier la couleur en fonction de la lumière. Albena s’inspire des contes de fées de son enfance illustrés par des peintres bulgares. Les mythologies grecque, hindou (Mahâbhârata) et arabe (Les Mille et une Nuits), les icones bulgares et orthodoxes sont autant de thèmes qui nourrissent son œuvre. Elle s’intéresse aussi à l’art graphique contemporain et au cinéma moderne. Avec la force de la couleur elle immerge le spectateur dans un monde onirique et lumineux. Chez Albena, l’omniprésence de la lumière rend ses personnages transparents, comme irradiés par une force spirituelle invincible. D’une grande douceur, elle les met en scène dans un monde de paix et d’harmonie. Animée d’une vie intérieure intense, Albena voit l’art comme une façon d’adoucir et d’élever la vie de ses semblables.

Donnez votre avis

Le chant de la sirène

Le chant de la sirène

Œuvre montée sur châssis